◄ Others cities

The website for going out with friends and making new friends in your city.
         
OVS Holidays ►
Forums > Debates
Others forums on specific subjects of interest:
  • Thanks to your help, the site will remain healthy
  • Detects problems and win points for becoming VIP Member
  • Your anonymity is guaranteed!

Which offense do you want to submit to the community?






◄◄910111213141516   ►►

CORONAVIRUS
Author : Napi  
105/124

Date :    22-04-2024 21:55:46



@Fabienne P.143

As-tu des arguments scientifiques en faveur des vaccins à ARN messager ?




À LIRE ABSLOLUMENT

www.limpertinentmedia.com/post/voici-ce-que-r%C3%A9v%C3%A8lent-les-covid-files-suisses?utm_campaign=5a6fa21f-1643-4117-b0b1-55de94394873&utm_source=so&utm_medium=mail&cid=ab536bef-976a-4d81-a03b-b92b43079764
21/04/2024

Voici ce que révèlent les «Covid files» suisses
L'affaire récente des RKI files en Allemagne a révélé quelques secrets juteux de distorsions politiques. Ceux-ci ont eu de lourdes conséquences sur la confiance des Allemands et font l’objet d’une intense couverture médiatique, tant mainstream que sur les réseaux sociaux. Quid de la Suisse? L’Impertinent s’est penché sur les 1661 pages des procès-verbaux de la Task Force Covid de l’Office fédéral de la santé publique, remis en ligne le 4 avril dernier. Influence médiatique omniprésente, entrave à la liberté thérapeutique, discrimination abusive, stratégie de la peur… Voici ce que nous avons découvert.

[...]

Où est passé la liberté thérapeutique?

Rappelez-vous: en janvier 2021, l’Hôpital Riviera-Chablais faisait interdire l’hydroxychloroquine. L’ivermectine subira le même sort un peu plus tard. Les médecins et pharmaciens cantonaux ont prévenu les généralistes qu’ils ne «recommandaient pas» ces traitements dans le cadre du Covid. Des médecins qui en prescrivaient à l’époque étaient dénoncés aux autorités et les pharmaciens refusaient bien souvent tout simplement d’honorer les ordonnances.

[...]

Le danger venait des personnes vaccinées


Plus surprenant encore, le 29 septembre 2021, le procès-verbal révèle la crainte de la Task Force «que l'obligation de certificat entraîne plus (et non moins) d'hospitalisations». Elle prévoit que «les personnes vaccinées contamineront désormais davantage de personnes non vaccinées dans les restaurants, les cinémas et les grandes manifestations, puisque les distances et l'obligation de porter un masque ne s'y appliquent plus.»



Tandis que les personnes non vaccinées étaient désignées comme des dangers publics, l’OFSP craignait en réalité que ce soit les vaccinés qui propagent le plus la maladie. Rendant, du même coup, complètement caduc le concept de Pass Covid. Pourtant, il sera bien mis en place.

[...]


En conclusion


La Suisse ayant été un peu plus modérée que la plupart de ses voisins durant cette crise, notamment en restant plus pragmatique, les révélations de ces documents semblent moins percutantes qu’en Allemagne, à première vue. Mais en y regardant de plus près, deux points au moins pourraient entraîner d’éventuelles conséquences juridiques:
La dissension concernant l’off-label use entre les déclarations de l’OFSP et celles des médecins cantonaux. Ce point pourrait avoir eu des conséquences lourdes, voire avoir entraîné des décès.
L’introduction politique du certificat Covid qui a entraîné la discrimination des non vaccinés, alors qu’il ressort de ces procès-verbaux qu’ils savaient pertinemment que la contamination pourrait alors venir des vaccinés.
Et si l’on prend du recul après cette longue recherche, que l’on se rappelle les années précédentes, il en ressort le sentiment d’une agitation et activité énormes qui ont découlé juste de l’absence de traitements dès les premiers symptômes.
Ces procès-verbaux semblent venus «d’une autre planète», celle où l’on ne sait pas soigner les infections respiratoires comme on l’a toujours fait. Ni le personnel administratif, ni les sociétés médicales, ni les politiques, ni bien des médecins.
Tous ont souffert concernant les traitements de ce que l’on appelle le biais de la tache aveugle, également connu sous le nom de biais de l'angle mort de polarisation. Cela fait référence à une tendance à ne pas reconnaître ses propres biais cognitifs et à se croire objectif et impartial.
Cela signifie que l’on est souvent aveugles aux influences que nos propres préjugés et croyances peuvent avoir sur nos jugements et nos décisions. En d'autres termes, on remarque facilement les biais chez les autres, mais on a du mal à les voir en nous-mêmes. Cela peut conduire à des erreurs de raisonnement et à des décisions injustes ou irrationnelles.


[/b] [b]Si l’on avait fait ce que l’on a toujours fait pour les infections respiratoires, simplement soigner tôt, recourir aux généralistes, etc. en plus de protéger juste les personnes vulnérables, on aurait économisé bien des vies, épargné les gens, l’économie et dépensé bien moins de milliards.


Ce qui ressort également est l’évolution constante des positions, notamment sur le port du masque, la fermeture des écoles… un tâtonnement constant, souvent influencé par les nombreuses revues de presse. Si bien qu’on en arrive parfois à se demander qui informe qui, les autorités ou les médias?
Sans parler de la longueur d’avance du Blick – expliquée par les Coronaleaks – qui semble surprendre même au sein de l’OFSP. Peut-être nos autorités pourraient-elles se soucier davantage des citoyens que des journalistes lors de la prochaine crise.
En somme, cet article démontre, à tout le moins, la nécessité d’une enquête plus approfondie sur la gestion de cette pandémie.
Author : Bigben  
106/124

Date :    23-04-2024 04:33:48


@post 142 : et toi, chère Fabienne,
--> comment ça se fait que tu sois d'extrême gauche ? ...
( = question aussi bête que la tienne)
P.-S. : par ailleurs, curieusement,
--> aucune réaction de ta part à mes posts 139 & 140 (plus informatifs que polémiques) ! ...
/
Author : EBONYMAY  
107/124

Date :    23-04-2024 08:00:23


@Napi Je voulais "juste" savoir comment tu avais formulé tes alertes pour ne recevoir et, du coup ne communiquer QUE des infos émanant de l'extrême droite. Et, au delà, me questionner : n'existe t'il pas de médecins et autres scientifiques sérieux, honnêtes, expérimentés, compétents (des cerveaux quoi !) appartenant à d'autres obédiences politiques (ou sans appartenance politique) ayant un avis et sur le vaccin à ARN messager, et sur l'Hydroxychloroquine, l'ivermectine etc. Sont ils tous débiles, indifférents, vendus ?

Quant à la remarque du post suivant : (je suis "de gauche de la gauche" elle n'a aucun rapport avec la choucroute : j'interviens dans le champs politique (géopolitique, sociologique, etc.) PAS dans le champs scientifique.
Je critique et condamne de toutes mes forces le capitalisme, le libéralisme le "néo" libéralisme et à ce titre je condamne la politique d'accumulation des profits de l'industrie pharmaceutique (ses lobbies, ses serviteurs etc.)
Je ne suis absolument pas fondée à avoir un avis scientifique.

J'ai bien compris que les gens d'extrême droite condamnaient et refusaient "le système" mais l'opposition de gauche (et a fortiori de gauche de la gauche) aussi. Dès lors celles-ci devraient nécessairement se retrouver. Ce qui n'est pas le cas.
Un exemple flagrant de nos différences : nous ne sommes pas anti vaccin, mais pour que les vaccins appartiennent "aux communs" et qu'à ce titre ils soient distribués à TOUS (dans le même délai et avec la même qualité).
C'est une mesure de justice, de santé publique qui oeuvre dans l'intérêt général, qui combat la politique capitaliste d'accumulation des profits de l'industrie pharmaceutique, la complicité, la collusion des états qui la servent, qui y contribuent et qui "en croquent".
Author : EBONYMAY  
108/124

Date :    23-04-2024 08:04:01


.../..
et qui se faisant, s'occupent exclusivement (à un titre ou à un autre) de leurs SEULS INTERETS (la question des conflits d'intérêt).
Author : Napi  
109/124

Date :    23-04-2024 14:44:03



@Fabienne P.147


-Tu ne réponds pas à la question...
As-tu des arguments scientifiques en faveur des vaccins à ARN messager ?



-Peux-tu citer les noms des "médecins d'extrême droite" ?

Author : Bigben  
110/124

Date :    24-04-2024 03:00:06


@post 147 où Fabienne s'interroge en ces termes : " ... n'existe t'il pas de médecins et autres scientifiques sérieux, honnêtes, expérimentés, compétents (des cerveaux quoi !) appartenant à d'autres obédiences politiques (ou sans appartenance politique) ayant un avis et sur le vaccin à ARN messager, et sur l'Hydroxychloroquine, l'ivermectine etc. Sont ils tous débiles, indifférents, vendus ? " (sic)
--> ben, dis donc, quelle naïveté chez cette dame que de se contenter des "palabres" de "scientifiques" qui venaient, à longueur de journée, "prêcher l'évangile" sur les ondes et dans les chaumières ( = distribution répétitive d' "éléments de langage" émanant du gouvernement) ,
--> sans jamais daigner tendre l'oreille à d'autres sons de cloche,
--> au seul et unique prétexte qu'ils proviendraient de la... "droite de la droite" (et analysant ainsi les choses sous l'angle d'une bête réduction essentialiste... ) !!!
/
N.B. : car, perso, je n'ai guère (ou pas du tout) noté de franche contestation (ni même de moindres doutes) à propos de cette "mobilisation vaccinale" dans la bouche, ni sous la plume, d'intervenants connus pour leurs idées de "gauche de la gauche" (sic) -- comme, par exemple, un certain réputé docteur urgentiste ou les différents présidents successifs de "Médecins du monde" , sans parler de l'inénarrable BHL ...
--> au contraire, je n'ai pu constater de leur part, sur cette question, que conformisme, approbation, pour ne pas dire... soumission (aux recommandations gouvernementales -- ou plutôt aux diktats politiques -- et, par voie de conséquence, ... au courant majoritaire du capitalisme mondial et, plus précisément, aux intérêts économiques de Big Pharma -- avec tout le "ruissellement" de prébendes annexes qu'on peut supposer) !
/
P.-S. : sinon, qu'elle n'hésite pas (elle-même ou bien Rosalie ou encore Daligalette, sans oublier notre incurable brunobo) à me détromper (preuves à l'appui) ! ...
Author : Napi  
111/124

Date :    24-04-2024 13:23:49


www.francesoir.fr/videos-les-debriefings/covidfilessuisse-les-revelations-d-amele-debey-et-viviane-cuendet
23/04/2024 39 min.

#CovidFilesSuisse, les révélations d’Amèle Debey et Viviane Cuendet

Amèle Debey, journaliste et fondatrice de l'Impertinent a réussi à télécharger les 1661 pages des procès-verbaux de la "task force covid" de l'Office fédéral de la santé publique suisse. Elle s'est associée à Viviane Cuendet pour en faire l'analyse.

Dans un article très complet et détaillé (temps de lecture de 26 minutes), Amèle Debey s'est évertuée à relater les diverses découvertes qui comprennent de nombreuses incohérences entre ce que les autorités suisses savaient et ce qui était publié dans les médias.

Dans ce debriefing, elles viennent nous présenter leur enquête : de la cocasserie d'un caviardage raté aux conséquences dramatiques pour les patients.



www.nexus.fr/actualite/news/covid-rki/
22/04/2024

Covid-19 : des documents déclassifiés de l’Institut Robert-Koch font scandale en Allemagne

Un magazine allemand indépendant, Multipolar, a obtenu par la justice des documents classés secret défense retraçant les échanges entre l’Institut Robert-Koch (RKI) et le gouvernement allemand durant la première année de la crise sanitaire. Malgré plusieurs pages noircies, ces documents révèlent l’absence de fondement scientifique dans les décisions prises par le gouvernement et de possibles pressions sur le RKI.


◆ Un scandale passé sous silence en France

Avec le Covid, quand y en a plus, y en a encore. Alors que les Jeux olympiques de Paris sont le nouveau prétexte pour relancer la campagne de vaccination anti-Covid auprès des personnes dites les plus fragiles, en raison d’un soi-disant brassage de populations qui pourrait faire circuler le virus jusque dans les Ehpad (!), voici qu’on nous parle « en même temps » d’un nouveau variant baptisé XDK. Ce dernier-né de la famille Omicron n’a pourtant rien de préoccupant, nous dit-on. Alors pourquoi en parler ?

Pendant ce temps, pas un mot sur le « corona scandale » qui secoue l’Allemagne depuis environ un mois. En effet, le 18 mars dernier, un magazine allemand indépendant, Multipolar, a révélé les contenus des procès-verbaux des réunions qui ont eu lieu entre la cellule de crise de l’Institut Robert-Koch (RKI) et le gouvernement fédéral allemand, sur la période allant de janvier 2020 à fin avril 2021. Relayée par la presse grand public (notamment le magazine Bild, Die Welt ou le Berliner Zeitung), l’affaire fait grand bruit outre-Rhin, à tel point que plusieurs responsables politiques réclament une commission d’enquête à ce sujet.

◆ Un millier de pages en partie caviardées

L’Institut Robert-Koch est l’établissement de référence en Allemagne concernant la santé publique, la prévention, le contrôle des maladies et la lutte contre les épidémies. Autant dire qu’il a eu son importance au moment de la crise du Covid en Allemagne.

Multipolar a engagé une action en justice en 2021 pour obtenir les documents du RKI en vertu de la loi sur la liberté de l’information. Après une longue bataille judiciaire, le RKI a enfin transmis en avril 2023 ses protocoles internes, documents jusque-là classés secret défense. Plus d’un millier de pages ont été fournies, mais avec un grand nombre de passages noircis.

Multipolar poursuit donc toujours son action en justice pour obtenir le contenu des passages occultés. Une audience aura lieu à ce sujet le 6 mai prochain au tribunal administratif de Berlin. Elle pourrait aussi aboutir à la déclassification de pages supplémentaires.

◆ Le Covid pas plus sévère que la grippe, pour le RKI

Ce que révèlent néanmoins les documents remis est qu’un acteur, sans doute extérieur, mais anonymisé (son nom est noirci), est intervenu le 17 mars 2020 dans les échanges entre la cellule de crise du RKI et le gouvernement allemand, pour faire évoluer la classification du risque épidémique en Allemagne de « modéré » à « élevé », sans justification scientifique.

Au mois de février 2020, le RKI se bornait toujours à évaluer le risque épidémique pour la population allemande à un niveau « faible », en contradiction avec les propos alarmistes du ministre de la Santé de l’époque, Jens Spahn. Mais le 25 février 2020, relate Multipolar, l’OMS a exhorté les gouvernements du monde entier à se préparer à l’épidémie de coronavirus. Suite à quoi le RKI a modifié son évaluation pour la faire passer au niveau « faible à modéré », tout en restant peu inquiet : « Mon estimation serait que cela évolue en sévérité comme une épidémie de grippe forte à très forte », déclarait le vice-président du RKI, Lars Schaade, le 28 février à la presse.

◆ Un article catastrophiste de Bill Gates

Pas d’affolement donc du côté de l’institut allemand. Mais le même jour, Bill Gates publiait simultanément sur son blog et sur le site du très réputé New England Journal of Medicine un article catastrophiste intitulé « Comment répondre au Covid-19 ». Le milliardaire américain y incitait les gouvernements à injecter massivement des fonds publics dans le développement urgent de vaccins, après avoir dressé un tableau sombre de la maladie : « L’agent pathogène redouté que l’on ne rencontre qu’une fois par siècle », qui peut aussi « tuer des adultes en bonne santé », avec un « taux de mortalité plusieurs fois supérieur à celui de la grippe saisonnière » et un « taux de transmission exponentiel », même par des personnes « ne présentant pas encore de symptômes »…

◆ Une évaluation du risque épidémique qui augmente sans raison

Trois jours plus tard, le 2 mars 2020, l’évaluation publiée par le RKI est soudain passée à « risque épidémique modéré » mais, souligne Multipolar, les documents remis par l’institut sont presque entièrement noircis à cette date. Quels arguments ont-ils abouti à cette évolution ? Impossible de le savoir. Dans le même temps, le gouvernement allemand a renforcé sa campagne de communication sur l’épidémie.

Pourtant, aux dates des 3 et 6 mars 2020, il est noté dans les protocoles du RKI que les 80, puis 213 échantillons testés dans le cadre de la veille épidémiologique du réseau Sentinelles allemand ont tous été négatifs. Et le 12 mars, pas de nouveaux cas.

◆ Coup de pression de l’OMS et tout s’accélère

Ces données plates n’ont pas empêché le directeur de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, d’annoncer le 13 mars que l’Europe était devenue « l’épicentre de la pandémie ». Le lendemain, tous les lieux publics ont été fermés à Berlin et les rassemblements de plus de 50 personnes interdits. D’autres mesures sociales ont été appliquées dans la plupart des Länder.

Puis, le 17 mars, sur intervention de la mystérieuse personnalité citée plus haut, le niveau de risque évalué par le RKI est passé directement de « modéré » à « élevé », dernière étape avant les mesures de semi-confinement instaurées le 22 mars en Allemagne.

◆ Le RKI était défavorable à la plupart des mesures et aux vaccins

Cette étrange chronologie n’est pas la seule bizarrerie révélée par les documents déclassifiés de l’Institut Robert-Koch. Dans son article du 26 mars 2024, Multipolar rapporte ce que d’autres journaux ont trouvé en épluchant les protocoles. Le confinement, la fermeture des écoles, le port du masque FFP2 en population générale : toutes ces mesures ont d’abord été jugées inutiles, inefficaces, voire nocives par le RKI. De même, début 2021, de sérieux doutes ont été émis par les experts de l’institut sur l’efficacité et la sécurité des vaccins.

Selon le vice-président du Bundestag, Wolfgang Kubicki, membre du Parti libéral-démocrate allemand (FDP), « il devient de plus en plus clair que le RKI n’a servi que “de façade scientifique” à la politique du ministre de la Santé ». Ce que dément, bien sûr, l’actuel ministre de la Santé allemand, Karl Lauterbach, successeur de Jens Spahn, qui dit vouloir lui aussi plus de transparence sur les documents publiés, afin de stopper les « théories du complot ».

Article par Alexandra Joutel

Author : Bigben  
112/124

Date :    24-04-2024 18:09:06


Serge.

◄◄910111213141516   ►►



Return to the forum index

« Find others
Check out the forum